pitbike-ou-dirtbike

Pit bike, dirt bike, dirt ? Faisons un point sur ces différentes appellations !

Hier ou bien était-ce avant-hier, je me promenai en forêt afin de contempler cette merveilleuse mer d’arbres dont l’ondulation suivait la volonté du vent quand soudain, un jeune déboula au guidon d’une pit bike. Pour commencer, c’est interdit (ne l’oubliez pas !), puis était-ce bien une pit bike ou bien s’agissait-il d’une dirt bike ? Non c’était une dirt… mais au fait, on dit un ou une ? Nous allons tout vous expliquer dans cet article !

D’abord, le genre. C’est simple : il suffit de prendre l’exemple du motocross, qui a la même problématique et donc la même solution. Le motocross est le nom de la compétition durant laquelle, le pilote conduit une moto-cross. D’ailleurs, en bon français, on ne devrait pas dire cela mais bien « une moto de motocross » ou « une moto de cross ». Pour le pit bike c’est la même chose, à savoir que « je pratique le pit bike au guidon d’une pit bike ». Ça, c’est réglé.

Qu’est-ce qu’une pitbike ?

Pour connaître la réponse, il faut faire un peu d’histoire… L’origine du pit bike remonte aux années 60 avec la création d’un parc d’attractions – Motopia – sous l’impulsion de Honda pour inaugurer le circuit de Suzuka. Afin d’attirer le plus de monde possible, Honda organisa une activité pour les enfants en mettant à disposition une mini moto, la Z100 « Monkey », afin de leur permettre de découvrir les joies du pilotage. Cette petite moto devint la coqueluche du parc. Devant un tel engouement, Honda décida de commercialiser sa mini moto ; mais pour cela, il fallait apporter quelques modifications. 2 ans plus tard, naissait la Z50M – pour le marché européen et asiatique. Afin de conquérir le marché américain, Honda effectua une nouvelle fois quelques modifications pour sortir la Z50A au pays de l’oncle Sam. Le succès fut retentissant : la mini moto de Honda était utilisée par tous mais surtout par les pilotes et mécaniciens. Ces derniers s’en servaient pour se déplacer dans les stands. Il se murmure même que des courses de mini moto étaient organisées. C’est ainsi que naquit la pit bike (pit pour pit stop et bike pour moto).

La Honda Z100 Monkey de 1961
La Honda Z100 Monkey de 1961

Vous nous direz : « Oui mais la Honda Monkey n’a rien à voir, visuellement parlant, avec une pit bike actuelle ». C’est vrai, mais aussi vrai que de dire que les premières motos – la Perreaux ou la Daimier – n’ont rien en commun avec les motos d’aujourd’hui, et cela est également valable pour les voitures. Par conséquent, la Honda Z50 est bien l’ancêtre de la pit bike car il s’agit de la première mini moto de l’histoire (ou presque, petite pensée pour la très éphémère Welbike). Le rapprochement visuel se fera bien plus tard, dans les années 80, lorsque le constructeur Honda sortit la Honda CRF 50, une mini moto de cross qui fut celle qui posa les bases pour la fabrication des pit bikes. D’ailleurs, les premières pit bikes disposaient d’un cadre type CRF 50 avant de changer et d’opter pour des châssis type CRF 110 ou type KTM.

Pourquoi dit-on aussi « dirt bike » ?

Comme vous l’avez remarqué, nous n’avons pas évoqué une seule fois le nom « dirt bike ». Alors pourquoi certaines personnes les appellent ainsi ? La réponse est simple : il s’agit d’une erreur de traduction. En effet, en anglais, une moto de cross se dit « dirt bike ». Si nous procédons à une traduction littérale, cela signifie moto sale soit aucun lien avec l’univers de la mini moto. Comme le terme était difficilement traduisible (car à l’époque, il n’y avait pas autant d’anglicisme qu’aujourd’hui), la France a choisi une appellation proche du terme désignant la compétition. Si bien que le terme dirt bike a été laissé libre chez nous. C’est ainsi que le terme « dirt » vînt s’imposer dans le monde du pit bike jusqu’à en devenir un synonyme.

Dans les faits, le mot dirt bike signifie une moto de cross et non une pit bike. Maintenant, il n’est pas rare dans l’histoire de la langue française de voir un terme inapproprié se faire sa place. Mais ce qui est vraiment intéressant ici, c’est que le terme dirt bike n’est pas une création car il désignait déjà une machine. C’est pour cela que sur WKX Racing, nous gardons comme appellation numéro 1 le terme pit bike car il est le seul véridique. Maintenant que vous savez tout, vous pouvez repartir au guidon de votre pit bike et roulez sans vous prendre la tête avec tous ces termes et tout ce blabla !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *