EXCLU : La NASA en passe de racheter BASTOS BIKE!!

par -

C’est une véritable bombe qui s’abat aujourd’hui sur le microcosme du pit bike et de la moto en général. En effet, après des mois de tractations secrètes et intenses, l’agence spatiale américaine est sur le point de s’offrir la marque française de Mini Moto BASTOS BIKE.

La rumeur est née il y a une quinzaine de jours, des autochtones ont déclarés avoir aperçus au abords du siège de BASTOS BIKE à Cahors, un défilé de gros 4x4 noir de marque américaine siglé du logo de la NASA faisant de nombreux aller-retour entre l’aéroport international de Cahors et les bureaux de BASTOS BIKE France. Mais pourquoi donc? Nous avons voulu en savoir plus et avons contacté le Dr John W. Jackson, responsable du département « technologie innovante » au sein de la NASA.

WKX Racing : Bonjour Dr Jackson, merci d’avoir accepté notre interview. Une rumeur plus que persistante en France fait état d’un intérêt de la NASA pour la marque française de pit bike, qu’en est-il?

Dr John W. Jackson : Effectivement depuis plusieurs années, nous collaborons étroitement avec le département R&D (recherche et développement) de BASTOS BIKE. Ce partenariat qui est aujourd’hui à un stade très avancé, nous a amené à développer dans le plus grande secret les technologies qui équipent d’ores et déjà les actuels pit bike BASTOS.

WKX Racing : C’est une véritable bombe que vous nous annoncez là! Vous insinuez que chaque dirt BASTOS BIKE vendu cette année utilise déjà une technologie issue de la recherche spatiale?

Dr John W. Jackson : Tout à fait, aujourd’hui ça n’est plus un secret, je peux répondre à l’affirmative à cette question sans crainte de d’enfreindre le « secret défense ».

ingenieur nasa

WKX Racing : Quelles sont les pièces « MADE IN NASA » que l’on peut retrouver sur un pit bike BASTOS BIKE?

Dr John W. Jackson : Je ne vais pas tout révéler, mais ce que je peux dire c’est qu’il y a par exemple sur la BASTOS BP 150 SX : le bras oscillant, la mousse de selle, la cuve de carburateur et la matière qui recouvre les pneus, qui ressemble à du caoutchouc mais qui n’est pas du caoutchouc…

WKX Racing : Que pouvez-nous dire justement des matériaux utilisés et testés sur les mini moto BASTOS BIKE?

Dr John W. Jackson : Sur ce sujet, je ne peux vous en dire plus mais je tiens à rassurer les utilisateurs actuels sur la non-dangerosité pour l’homme de nos technologies.

WKX Racing : Nous nous permettons d’insister pour nos lecteurs en France.

Dr John W. Jackson : Ce que je peux vous dire, c’est que par exemple les bras oscillants utilise du ZIRKNIUM GN6 qui est un dérivé du ZIRKNIUM GN2. Cet alliage est utilisé sur les propulseurs de nos fusées afin de garantir une faible déformation aux très hautes températures et un coefficient de pénétration dans l’air de 8.9 sur l’échelle de ZINKERMANN.

WKX Racing : Pourquoi avoir choisis la marque française BASTOS BIKE?

Dr John W. Jackson : Tout simplement, car ils étaient à l époque de notre consultation les plus avancés technologiquement. Il excellait notamment dans l’art de fondre et de mettre en forme certains aluminiums qui sont relativement proche du ZIRKNIUM GN6.

WKX Racing : La question qui nous brule les lèvres et que l’on se pose tous est : Pourquoi cette achat. Dans quel but?

Dr John W. Jackson : Vous n’êtes pas sans savoir que la NASA espère poser le pied sur MARS avant 2025 et s’y établir. Une base spatiale est comme une ville, elle nécessite de nombreux moyens de locomotion. Pour choisir le bon véhicule, nous avons du faire face à de multiples contraintes, notamment l’extrême gravité martienne. La pression exercée sur les organismes nécessite des moyens de locomotions compactes, voir très compactes. De plus, la nature du sol martien se prête particulièrement à la moto. Comme je l’ai dis tout à l’heure, le seul constructeur proposant des petites motos et ayant une avance technologique suffisante était BASTOS BIKE, d’où notre choix.

colonie mars

WKX Racing : Pouvez-nous en dire plus sur le montant de ce rachat?

Dr John W. Jackson : Pour des raisons évidentes de confidentialité, je ne peux vous donner un chiffre exact. Néanmoins, sachez que nous étions en compétition avec l’agence spatiale russe, le « Roscosmos » ainsi que la « CNSA » (Administration spatiale nationale chinoise). Cette concurrence à fortement influé sur le montant final du rachat. La vente n’est pas totalement terminée, il reste quelque détails d’ordre administratif mais nous sommes confiants.

WKX Racing : Allez-vous changer le nom de la marque BASTOS BIKE?

Dr John W. Jackson : Bien évidemment non. Je peux le dire aujourd’hui, la prochaine mission sur MARS s’appellera : BASTOS 14. Les mini motos martiennes auront toutes légitimités à s’appeler des BASTOS BIKE.

WKX Racing : Justement, est-ce que BASTOS BIKE sera toujours distribué sur terre?

Dr John W. Jackson : Oui bien entendu, il serait dommage de se priver d’un marché pouvant générer plusieurs Billions de dollars. Je tiens à préciser que les modèles vendus sur terre seront presque les mêmes que ceux présents sur MARS, à la différence près de la bonbonne d’oxygène et de la pile à combustible.

WKX Racing : Dernière question car je sais que votre temps est précieux, que va devenir l’équipe BASTOS BIKE?

Dr John W. Jackson : Une partie de l’équipe a réussit avec succès les tests physiques et psychologiques nécessaire pour résister à la vie dans l’espace. Elle intégrera donc le service G10 qui s’occupe de la mise en place, du développement et de l’entretien des moyens de déplacement sur MARS.

WKX Racing : Merci Dr Jackson pour cette interview et votre temps si précieux.

planete mars

 

WKX Racing est la boutique de référence dans la vente de pit bike, dirt bike et mini moto. Nous fournissons également la piece, l'outillage, l'entretien et les accessoires. De plus, nous vous offrons un blog sur l'actualité de votre sport mécanique favoris ainsi qu'un forum pour débattre entre vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *